Fabrique des savoirs à Elbeuf _ mardi 16 février 2016


Dans un bâtiment de l’ancienne usine Blin et Blin se situe la Fabrique des Savoirs.
Nous sommes accueillis par notre guide conférencier du jour Jérome Tabouelle qui avec beaucoup de compétence, nous a fait découvrir les lieux. D’abord c’est l’histoire d’une usine textile, fondée ici en 1872 par des Alsaciens. La forte mécanisation de cet établissement en fait rapidement le plus important de la ville. Les différentes étapes de fabrication du drap, depuis le nettoyage de la laine brute, jusqu’aux finitions du tissu, sont effectuées au sein du même établissement. En 1920, l’usine occupe 27 000 m2 et emploie 2 000 ouvriers. Les agrandissements successifs répondent à l’accroissement et à la diversification de la production, l’usine devient moins fonctionnelle qu’à l’origine. Cette caractéristique perdure jusqu’à sa fermeture en 1975, l’établissement n ’étant pas épargné par la crise du textile en France.

De 1979 à 1983, une étude de reconversion du site est confiée aux architecte Reichen et Robert, l’opération s’inscrit dans une politique d’urbanisation à l’échelle de la ville. Elle transforme les ancien îlots industriels en un nouveau quartier avec la création de 164 logements, d’un foyer pour personnes âgées, l’implantation d’établissements publics, d’artisanats, de commerce et d’un parking. Le site est jalonné de vestiges (halles en bois, colonnes en fonte), lesquelles établissent un dialogue entre les bâtiments anciens et la nouvelle configuration du quartier.

A l’est du site, l’îlot Gambetta principalement composé d’un ancien atelier du 19e siècle et d’un grand bâtiment industriel reconstruit après la seconde guerre mondiale regroupe au sein d’un même bâtiment, un pôle culturel comprenant le musée d’Elbeuf réhabilité, un centre d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine, un centre d’Archives Patrimoniales.

C’est le pôle culturel de la fabrique des savoirs que nous avons découvert au cours de cette visite commentée, les lieux sont divisés en plusieurs espaces, tous différents les uns des autres, mais tous ont un rapport avec Elbeuf et son histoire.

De l’usine à la fabrique : On nous montre l’histoire de la reconversion architecturale du lieu en s’appuyant sur une visite des espaces extérieurs et intérieurs de la fabrique.

Les collections : Constituées dès 1884 autour des objets réunis par Pierre Noury, les collections du musée réunissent près de 45 000 œuvres, objets et animaux naturalisés, elles sont réparties dans les différents espaces du musée.

Les collections textiles : C’est toute l’histoire de l’industrie drapière d’Elbeuf de la fin du Moyen-Âge au milieu du XXe siècle qui est présentée ici, les machines, la vie des ouvriers, les patrons, ainsi que les techniques de fabrication.

Les métamorphoses d’un territoire : Nous expliquent au moyen de maquettes et d’audiovisuels l’évolution architecturale et urbaine du territoire elbeuvien.

Les milieux naturels locaux : Une galerie de zoologie permet la découverte de paysages normands à travers la présentation des collections géologiques et des espèces animales.

L’occupation humaine : Présente des collections archéologiques pour tracer l’occupation humaine du territoire d’Elbeuf, du Paléolithique à l’époque médiévale.

Les expositions temporaires : Lors de notre visite nous avons découvert une magnifique exposition sur « La Normandie au temps des Dinosaures »

En conclusion, la fabrique des savoirs est un endroit qu’il faut absolument faire découvrir, une superbe reconversion d’une friche industrielle et encore merci pour l’accueil et le contenu de la visite guidée.

Documents utilisés pour la rédaction de cet article :

– Laissez vous conter l’usine BLIN&BLIN à Elbeuf (Métropole)
– Visites Groupes-Adultes (Métropole)