Les bords de Seine_ 12 juillet 2018


Jeudi 12 juillet : à 14h

Randonnée patrimoine : Les bords de Seine à Saint-Pierre-du-Vauvray

Nous voilà dans le beau département de l’Eure pour cheminer au bord de l’eau en suivant l’ancien chemin de halage en aval du charmant village de Saint-Pierre-du-Vauvray. Nous partons du parking de la gare : ici les trains ne s’arrêtent plus, mais les belles demeures environnantes nous indiquent que ce village a été un lieu de résidences très prisées.

Nous empruntons le chemin qui borde le fleuve et après avoir traversé une portion boisée, nous atteignons un bijou de petit village : Porte-Joie. Ici les bords de la Seine sont engazonnés et fleuris,

ce qui ne manque pas de mettre en valeur les belles maisons résidentielles, pour la plupart de style néo-régionaliste, avec pour certaines, colombages et toits de chaumes.

Ici tout semble parfait pour mettre en valeur un endroit où il fait bon vivre. Une très belle petite église en pierre blanches du XVIe siècle, très bien restaurée.

La mairie voisine est dans le même style, le tout fort bien entretenu et bien fleuri.
Mais c’est de l’autre côté du fleuve que notre regard est attiré par une énorme bâtisse entourée de bâtiments tout aussi spacieux. Un magnifique manoir qui domine la Seine de toute sa majesté,

encore plus impressionnant lorsqu’on apprend le nom du propriétaire qui l’a fait construire : Louis Renault que l’on surnommera longtemps « le Seigneur d’Herqueville », petit village où est situé la propriété.

C’est en 1905 au cours d’une descente en bateau entre Paris et la mer, que Louis Renault découvre Herqueville, bien situé, à une centaine de kilomètres de Paris en direction de Rouen et très facile d’accès. Le bord de l’eau permettant l’accostage d’un bateau et en plus, entouré de forêts où l’on peut pratiquer la chasse, l’une des passions de Louis Renault.

Il achète donc un domaine de 420 hectares, qu’il baptisera « La Batellerie » : il y fera construire son magnifique manoir et ses dépendances. Mais l’industriel ne va pas s’arrêter là. Il va établir autour de sa résidence un domaine agricole qui sera constitué, à la veille de la seconde guerre mondiale, de neuf fermes et 1700 hectares de terres réparties sur neuf communes.

En même temps qu’il achète des terres et des fermes, Louis Renault acquiert également des maisons particulières pour loger des amis, mais aussi les cadres de ses usines. Dès 1906 sur le terrain de la Batelerie sont construits une ferme pour exploiter les terres, un château pour recevoir et en bord de Seine, la maison des matelots dont le rez-de-chaussée est occupé par le hangar à bateau.
Louis Renault imposera son style à ses constructions, utilisant les matériaux locaux (pierres et silex) qu’il va traité en bichromie. On peut encore observer de nos jours : les murs d’enceintes, les porches, les silos des fermes, les bornes marquées du « R », les clous en double carré

et l’uniformité de la couleur des portes, le célèbre « vert Billancourt ».

Certainement pour Louis Renault, Herqueville était au début le souhait d’avoir une maison à la campagne pour y recevoir ses amis ou clients avec lesquels il pourrait chasser ou naviguer sur la Seine, ou réunir les cadres de son entreprise.
Mais son esprit d’entreprendre prendra le dessus et il donnera à son domaine trois objectifs :

-  D’abord d’être une production agricole capable de nourrir ses invités et ses nombreux employés, voire même de vendre les surplus ;

-  D’être ensuite un terrain d’expérimentation des machines agricoles produites dans ses usines ;

-  D’être également le champ d’application des méthodes de production et de gestion que l’industriel avait déjà appliqué dans ses usines.

Au cours de notre promenade, nous avons pu découvrir ce style « Louis Renault » en passant devant la grande ferme de Porte-Joie (encore en activité) et celle de Port-Pinché, transformée aujourd’hui en lieu de réception.

Après le régal des yeux avec toutes ces beautés d’architectures et de paysages, nous avons regagné notre point de départ à Saint-Pierre-du-Vauvray : encore une bien belle balade.